top of page
dream-catcher-4063205_960_720.jpg

QU'EST-CE QUE LE CHAMANISME ?

Image de Ashley Batz

UN ÉTAT DE CONSCIENCE

Le chamanisme ancestral est une tradition spirituelle très ancienne émergeant de l’origine de l’humanité. La conscience chamanique signifie être en relation avec toutes les forces de la création, sans jugement de hiérarchie. Ce n’est pas une religion ; c’est un état d’être qui ne peut pas se limiter par des structures, des dogmes ou des écrits car la connaissance universelle passe par la connaissance de soi.

Pratiquer le chamanisme, ce n’est pas être dans des croyances mais être dans l’expérimentation. La pratique du chamanisme amène une redécouverte de la force de vie, l’ouverture du cœur et l’éveil de la conscience.

 

Le mot usuel de « chamane » provient de la Sibérie. Il regroupe des hommes et femmes médecines présents sur les cinq continents qui savent entrer en contact avec les esprits (énergies de toutes choses) et ont accès à la sagesse conservée dans la mémoire ésotérique de l’humanité. Ils servent de pont entre les différents mondes et les hommes. Ils ont des noms différents dans chaque tradition.

UNE TRADITION ANCESTRALE
ENCORE PRÉSENTE EN EUROPE

En occident, le celtisme avait perpétué cette sagesse à travers les druides et druidesses qui étaient des chamanes celtes, eux même successeurs de traditions plus anciennes des peuples mégalithes.

 

Il s’agit de druides solitaires qui pratiquent en dehors de toute allégeance et n'ayant pas de fonction sacerdotale. Ce sont des pèlerins qui prennent leur bâton pour se mettre en marche, se retirer en forêt et renoncer à toute forme de combat pour mieux revenir dans leur communauté et de mettre à leur service. On les appelle les déos, nom donné aux guérisseurs celtes en Bretagne (étymologie Derv = l’homme chêne), les hommes et femmes en blanc. Cette tradition orale a survécu jusqu’à nos jours malgré les tentatives d’éradication successives que nous avons connus en Europe.

triskelion-52542_960_720.jpg
ouverture-de-conscience-stage-3.png

Quelle est la différence entre un(e) chamane et un(e) praticien(ne) en chamanisme ?

Les "chamans", ou plutôt les "hommes- femmes médecine" pour être plus juste, sont investis d'une mission impérieuse; parfois malgré eux. Ils n'ont pas d'autre choix que d'être en dialogue permanent avec les esprits et d'être au service des différents règnes et de leur communauté. Ils ont été initiés dans une tradition ancestrale. La transmission s'est faite par leur lignée physique depuis leur naissance, ou parce qu'ils ont été reconnu par un chaman, ou par les esprits suite à une maladie. Ils sont reconnaissables par leur humilité, leur grande humanité et leur dévouement.

 

Un(e) praticien en chamanisme, ou tradipraticiens, a reçu un enseignement sérieux de plusieurs années et des outils pour œuvrer dans les monde invisibles suivants leur domaine de compétence spécifique. Ils sont reconnus pas leurs paires. Ils peuvent avoir d'autres métiers ou occupations plus "3D" que les pratiques chamaniques. C'est mon cas ; je suis guérisseuse celte et j'ai gardé mes autres activités professionnelles qui s'inscrivent dans une énergie commune du bien-être, de la pleine santé, de la souveraineté et du respect du vivant (mon parcours).

Attention aux modes, aux mythes et aux incompréhensions !

Chamanes auto-proclamés ou qui se targuent d'un diplôme... prenez du recul !

Lorsque vous souhaitez faire appel à un chaman ou à un praticien, demandez lui son parcours, sa tradition, sa lignée, ses compétences, ses outils, ses tarifs... La plupart seront ravis de démystifier leurs pratiques par téléphone avant de vous recevoir. Tous ne sont pas guérisseurs ou médium. Certains ont pour vocation de transmettre les sagesses par les contes, les chants ou les livres, d'autres sont artisans et conçoivent des objets de guérison (tambours, onguents...), d'autres se consacrent à transmettre les traditions au cours de stages orientés développement personnel, d'autres encore resteront cachés des humains pour œuvrer dans la discrétion auprès des animaux sauvages ou de la Terre.

Les pratiques traditionnelles ont des visages multiples ; c'est ce qui fait leur richesse.

Osez venir à leur rencontre et gardez votre esprit critique.

​UNE COMPRÉHENSION SPIRITUELLE COMMUNE DE LA VIE

Suivant l’approche, qu’elle soit traditionnelle ou scientifique, nous retrouvons des adages et des lois qui invitent à la même compréhension : tout est contenu dans tout et par extension, nous sommes tous un.


•    Un est tout et tout est un (hindouisme),
•    « Mitakuye Oyasin » - tous mes parents - c’est-à-dire que tout est relié et que tout ce qui est dans la nature et nous même sommes interdépendants (sioux Lakota),
•    Ce qui se trouve dans le macrocosme se retrouve dans le microcosme (philosophie antique et renaissance),
•    Notre temple intérieur – et principalement notre état mental – entre en harmonie avec le temple extérieur qu’est l’univers (mystique),
•    Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et vice versa (alchimie et hermétisme),
•    La vie se développe suivant un schéma fractal c’est-à-dire de structures gigognes à l’image du chou romanesco (les mathématiques s’invitent en biologie)
•    La graine contient toute la puissance de l’arbre, de sa cartographie de croissance à tous les éléments de l’arbre (botanique),
•    Notre inconscient se projette sur les murs de nos habitations (feng shui),
•    Le corps humain -la cellule- est un petit univers (taoïsme),
•    Nos états psycho-émotionnels influencent notre santé (psychologie)…

Mitakuye Oyasin

Convaincue de ces intrications et que tout n’est que vibrations, j’ai une approche des mondes invisibles qui concilie les traditions ancestrales, la physique quantique et les avancées récentes des neurosciences. Je participe régulièrement à des colloques qui réunissent penseurs, scientifiques et guérisseurs.

La matière est une énergie densifiée. L’énergie est-elle même une information densifiée. L'information la plus haute, créatrice de toute chose est divine, lumière et amour.
Puisque tout est contenu dans tout, si on ne peut pas agir à un niveau pour régler un dysfonctionnement, on peut agir à un autre niveau, plus subtil, plus directeur.
 
Le secret de la guérisseuse 
Elle allie sa puissance psychique à sa capacité de concentration et de méditation profonde pour lire dans le subtil ce qui n’est pas révélé, lever les énergies lourdes et réinstaurer l’harmonie, la paix, la joie, l’amour. Elle révèle en vous votre propre capacité d'autoguérison.

On ne peut guérir la partie soignée sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme et pour que l'esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l'âme. C'est une erreur fondamentale des médecins d'aujourd'hui de séparer l'âme et le corps.

PLATON
 

bottom of page